Home / Collectionner des livres / Comment conserver ses livres anciens ?

Comment conserver ses livres anciens ?

Le gardien de la librairie Zooka's Books !

Où l’on découvre que collectionner des livres anciens amène à se poser des questions très concrètes !

Je me souviens… Les Œuvres complètes de Chateaubriand, édition Pourrat 1834-1835, 22 volumes dans une belle reliure d’époque. Je revois la joie d’un passant face à cette série publiée du vivant du maître. Il s’est approché, nous avons parlé… « Oui, c’est intéressant, conclut-il. Mais j’ai déjà la plupart de ces textes. Vous savez, c’est le texte qui m’intéresse. » Autrement dit, que ferais-je de ces vieux ouvrages ?

Ô ! Puissant pouvoir des livres anciens…

Une semaine plus tard, l’homme était de retour, impatient : « Vous l’avez encore ? » À l’évidence, ce bel ensemble l’attendait ! La collection complète est passée de mes mains aux siennes. Notre discussion engagée la semaine précédente s’est poursuivie autour de Chateaubriand, de sa vie, des lieux qui conservent son souvenir… Et enfin, la question : « Pouvez-vous me donner des conseils pour que je les conserve au mieux ? Je n’ai pas l’habitude d’ouvrages aussi anciens, et je ne voudrais pas les abîmer par maladresse… » Je me souviens… Mais revenons à vous, cher lecteur ! Car la réponse pourrait vous intéresser…

Tout d’abord : n’ayez crainte, les livres sont solides. Un peu de bon sens suffit à les conserver en bon état. Voici cinq conseils de base.

1. Chaleur et humidité tu fuiras.

Les livres craignent l’eau et le feu.

Vous avez certainement déjà vu des mouillures et des gondolements de feuillets… Bien sûr, il ne vous viendrait pas à l’idée de tremper un livre dans l’eau ou de le laisser sous la pluie. Mais méfiez-vous des dégâts des eaux ! Placez vos ouvrages les plus précieux hors d’atteinte de toute fuite.

Une forte humidité ambiante est également redoutable, tout comme son opposée la sécheresse. Un environnement frais et ventilé est recommandé. L’idéal : hygrométrie de l’air à 50 % et température comprise entre -2 et 18°C. C’est un idéal ! Veillez au minimum à conserver vos livres anciens dans une pièce ni trop humide ni trop sèche, et suffisamment aérée.

Quant aux précautions à prendre contre le feu, elles concernent les livres au même titre que les autres biens.

2. Lumière du soleil et de la lune tu éclipseras.

Les reliures se décolorent sous l’effet de la lumière du soleil et de la lune. Les dos insolés n’ont pas d’autre cause. Les couleurs des couvertures en papier ou cartonnées pâtissent de ces rayonnements tout autant que le cuir.

« Placez bibliothèques et rayonnages loin des fenêtres. »

Veillez à placer les bibliothèques et les rayonnages loin des fenêtres, de telle sorte que la lumière directe du soleil ou de la lune ne les atteigne pas.

3. Petits rongeurs et indésirables tu éloigneras.

Assurez-vous que ni souris ni rongeurs ne rôdent. Quant aux insectes et autres invertébrés nuisibles pour les livres, il est peu probable que vous les rencontriez chez vous – à moins que vous n’habitiez une cave ou un grenier désaffectés ! Inutile donc d’insister sur ce point.

4. Étagères et bibliothèques tu garniras.

La place idéale pour un livre est une bibliothèque. Le meuble en bois ainsi nommé est fermé par des portes vitrées. Il permet d’amortir les variations thermiques, il préserve les volumes de la poussière et il les laisse libres à la vue.

À défaut, des rayonnages horizontaux accueilleront tous types d’ouvrages avec vaillance : choisissez-les suffisamment solides ! Dans ce cas, la poussière est à combattre. À long terme, ces fines particules endommagent les reliures et le papier en s’incrustant insidieusement ; pour y remédier, il vous suffira de dépoussiérer vos ouvrages de temps à autre.

À mon avis, dès qu’une collection commence à s’étoffer, une bibliothèque au moins s’impose : elle conservera les livres les plus précieux. Quant au rangement, je vous entends déjà… nous en parlerons une autre fois, si vous voulez bien !

5. Si tu le souhaites, au chat tu t’allieras.

On m’a rapporté qu’un chat nommé Nestor avait fait ses griffes sur une reliure plein cuir. Assurément, il s’agissait de Belzébuth en personne, car le cas est rare… Méfiance, toutefois !

En ce qui nous concerne, un bon gros matou vaque à ses occupations au milieu de nos rayonnages, bibliothèques et autres livres entassés ça et là, sans jamais leur porter le moindre dommage. Et si une souris s’avisait de pointer le bout de son nez, la sieste aussitôt oubliée, notre félidé retrouverait son atavisme en une fraction de seconde ! À vous de voir !

Voilà pour les principes de base. Mais, me diront les amateurs les plus zélés, ne faut-il pas aller plus loin ? Nourrir les reliures en cuir, par exemple ?… N’oubliez jamais que le mieux est l’ennemi du bien ! Si vous avez acheté le livre chez un professionnel, il est déjà propre et nettoyé ; s’il en était besoin, la reliure en cuir a été nourrie. Conservés dans les conditions que nous avons décrites, vos livres anciens vivront longtemps sans subir les outrages du temps.

Et vous ? Conservez-vous vos livres en respectant ces conseils ? Oui – c’est parfait ! Non ? Et pourquoi donc ? N’hésitez pas à nous écrire en nous laissant un message en bas de la page. Nous serons ravis de vous lire et de répondre à vos questions et vos attentes.

Exemple de livre insolé

Nos Frères farouches. Jules Renard. Reliure.
Nos Frères farouches. Jules Renard. Reliure.

La bibliothèque, LE meuble pour les livres

Une des bibliothèques de la librairie Zooka's Books.
Une des bibliothèques de la librairie Zooka's Books.

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *